IMG_9211

Guinée

Lutter contre les mutilations génitales féminines, les mariages précoces et les violences sexuelles

En partenariat avec le Club des Jeunes Filles Leaders de Guinée.

Le club des jeunes filles leaders de Guinée (CJFLG ou « le Club ») a été créé en 2016 à Conakry par 3 jeunes filles âgées de 14 ans. La création du club est issue du constat que les violations faites aux filles ne sont pas suffisamment prises en considération par les autorités locales et les familles. Bien que des lois interdisent certaines pratiques comme le mariage des enfants ou les mutilations génitales féminines, ces dernières sont largement répandues dans l’ensemble de la Guinée et sont rarement punies ou réellement remises en cause. Depuis sa création le CJFLG prend en charge des cas de protection de jeunes filles, particulièrement des cas de mariages d’enfant et de violences sexuelles

Deux projets sont mis en oeuvre en Guinée
Akhadan ("Stop" en Soussou) vise à renforcer la gouvernance et les capacités techniques du bureau exécutif et des antennes du Club des Jeunes filles de Leaders de Guinée afin de maximiser leur impact et particulièrement la prévention et la protection contre les violences basées sur le genre en Guinée.

  • 40 antennes sont identifiées à travers toute la Guinée et leurs besoins en formation et suivi identifiés.

  • 500 jeunes filles formées et équipés pour sensibiliser les membres de leurs communautés

  • Les outils de suivi des cas de protection, de reporting et de gestion financière sont connus et utilisés par les antennes et le bureau exécutif.

  • 2000 personnes sont sensibilisées dans toutes les régions de la Guinée sur les questions de mariages d’enfants de mutilations génitales féminines et de violences sexuelles.


Projet Safe space et masculinité positive dans les communutés :

  • 40 hommes et 80 jeunes filles bénévoles de toute la Guinée participent à des formations pour engager les hommes dans les communautés 
  • 210 safe spaces sont mis en place accueillant entre 2000 et 3000 jeunes filles.
  • 150 cas de protection (mariages précoces, violences) sont pris en charge par les antennes
  • 2000 personnes participent aux causeries éducatives
  • Des vidéos sur la masculinité positive sont produites et diffusées sur les réseaux sociaux.

Projets soutenus par :

My-project-1-1
Image-PNG-Quadrichromie_large
Mon-projet-1
test-1

SURGIR

Avenue Louis-Ruchonnet 3,
1003 Lausanne Suisse

Téléphone: 0041 21 311 27 31

Surgir © 2021 - Mentions Légales - réalisé par Rachel Demumieux