Nos Programmes

 

Jeune écolière en Jordanie
Jeune écolière en Jordanie

 

Programme en Europe et en Suisse

Sauvetages

Certaines ONGs militantes pour le droit des femmes nous sollicitent pour venir en aide à des jeunes filles menacées de crime d’honneur ou de violences extrêmes qui ne peuvent être aidées dans leur pays d'origine. Nous étudions leur situation en détail et décidons s’il y a une possibilité de réhabilitation de ces jeunes filles en Europe, loin des dangers qu’elles encourent dans leur pays.
Les appels à l'aide viennent pratiquement toujours d’Asie centrale (Pakistan, Afghanistan…) et du Moyen-Orient (Jordanie, Irak, Liban…).

Après l’obtention d’un permis dans le pays d’accueil, notre travail consiste à insérer socialement les personnes concernées. Cette démarche se déroule sur une durée de cinq à sept ans. Pendant toute cette période la Fondation SURGIR accompagne la personne sur le plan social et psychologique dans son parcours d’intégration.

Chaque sauvetage a pour objectif la reconstruction d’une vie nouvelle dans un pays d’accueil.

 

Programmes à l’étranger

La Fondation SURGIR met en œuvre différentes activités en lien avec ses thématiques de travail (crimes d’honneur, mariages forcés et mariages précoces) pour lutter contre les violences coutumières qui s’exercent à l’encontre de milliers de femmes à travers le monde. Notre zone d’intervention se situe principalement au Moyen-Orient et nous mettons en place des programmes en partenariat avec des organisations locales qui sont toutes dirigées par des femmes militantes.

Moyens

  • Eduquer les enfants, les femmes et les hommes sur les droits humains, les lois locales et internationales, les violences.
  • Apporter une aide directe aux femmes et aux filles.
  • Répondre aux situations d’urgence
  • Orienter les femmes et les filles vers les associations locales qui pourront les écouter et les aider.

Le développement de nos programmes est effectué dans le souci constant d’assurer leur pérennité. Le sens de notre action est de lutter pour améliorer, dans la durée, les conditions de vie des femmes sur place et de tenter d’éradiquer les violences dont elles sont victimes.