Nouveau programme en Jordanie : Combattre les mariages précoces

En Jordanie, le mariage précoce est toléré dès l'âge de 15 ans si l'union est jugée "bénéfique pour les deux conjoints". Dans les familles nombreuses, où le salaire du père de famille peine à nourrir tous les enfants, le mariage précoce est un moyen de mettre les jeunes filles à l'abri du besoin. Outre le respect de la tradition, ces mariages procurent une certaine fierté aux parents.

Les conséquences d'un mariage précoce pour ces jeunes filles sont dramatiques puisqu'une fois mariées, elles sont déscolarisées. En plus des conséquences psychologiques relatives au viol qui suit le mariage, leur santé est également à risque lors, par exemple, d'une grossesse précoce.

En Jordanie, 9'610 jeunes femmes ont été mariées en 2013 dès l'âge de 13 ans, ce qui représente plus de 13% des mariages prononcés cette même année dans tout le pays.


SURGIR se mobilise contre les mariages précoces
Afin de lutter contre cette pratique, SURGIR a défini un programme avec pour objectifs et résultats attendus:

  • La mobilisation des communautés scolaires afin d'éviter que certaines jeunes filles arrêtent l'école et soient soumises à un mariage précoce. Plus de 3'300 élèves et 500 parents seront sensibilisés et encouragés à agir contre le mariage précoce dans 6 écoles par le biais d'ateliers, présentations et pièces de théâtre.
  • La formation à la thématique du mariage précoce pour un groupe de 20 hommes jordaniens, syriens et palestiniens, qui seront chargés d'organiser des ateliers pour des hommes de leur communauté. Au total, 1500 hommes seront rendus attentifs aux dangers du mariage précoce pour leur(s) fille(s) ou leur(s) sœur(s).
  • La proposition, au Ministère de l’Éducation Jordanien, d'un cadre de référence pour la prévention du mariage précoce dans les écoles du pays, afin que le gouvernement comprenne l'urgence d'un accompagnement social dans les écoles et qu'il étudie la réplication de l'expérience à large échelle.

En outre, des familles dans le besoin recevront un soutien financier leur permettant de soutenir l'écolage de leur fille, ses frais d'uniforme et ses fournitures scolaires.

Démarrage du programme au printemps 2016