Publikationen


Cliquer ci-dessus pour accéder à la publication

"Combattre les crimes commis au nom de l'honneur en Europe"
Colloque organisé par la Fondation SURGIR le 3 mars 2015 au CICG à Genève:

Afin d'éveiller les consciences et d'informer les professionnels suisses de la justice, de la police, de l'enseignement, de la santé et du social, la conférence a donné la parole à des acteurs travaillant sur cette question. Au total, 13 intervenants venant d’Angleterre, de Suède, d’Hollande, d’Allemagne et de Suisse se sont succédés et ont parlé des bonnes pratiques mises en place dans leurs pays.
Cela a permis de dresser une liste de recommandations afin de prévenir le crime d’honneur et protéger les victimes :

Mesures de prévention

  • Elaborer une politique globale de prévention et de lutte contre les crimes d’honneur
  • Faire savoir que, dans un état de droit, on ne se fait pas justice soi-même
  • Former les éléments de la police à entreprendre une action rapide en cas d’appel d’urgence pour un crime d’honneur ou en cas de fort soupçon
  • Former les acteurs sociaux, de même que les procureurs, sur les divers aspects du crime d’honneur


Protection des victimes

  • Encourager les femmes qui se sentent menacées à se rendre dans les lieux d’accueil existants pour les femmes violentées. Il est essentiel que deux professionnels par lieu d’accueil soient formés spécifiquement aux tenants et aboutissants du crime d’honneur. Les personnes en charge doivent pouvoir contacter immédiatement la police lorsqu’elles prennent connaissance d’une menace de crime d’honneur
  • Prévoir des abris sécurisés et tenus secrets dans plusieurs cantons, avec pour chacun un professionnel spécialisé dans le crime d’honneur 
  • Etre vigilant: des représailles peuvent être dirigées contre les acteurs venant en aide aux personnes menacées
  • Prévoir un dispositif pour que la victime menacée d’un crime d’honneur puisse changer de canton, d’identité et soit soutenue efficacement dans sa réhabilitation à long terme, si elle souhaite rester en Suisse 
  • Etablir et maintenir un contact avec les services s’occupant de crimes d’honneur dans les pays d’Europe, aux Etats-Unis et au Canada et identifier les possibilités d’accueil dans ces pays lorsque nécessaire
  • Etablir et maintenir un contact avec les associations de femmes des pays d’origine des migrantes

Aujourd’hui, l’objectif est la mise en place d’un plan d’action pour la Suisse, à l’image de ceux mis en place dans les pays européens voisins. Des rencontres doivent avoir lieu avec les institutions et associations concernées à toutes les étapes de l’élaboration du plan d’action. 

Centre International de Conférences de Genève, 3 mars 2015